Article

MAWLID :Mais nous aimons notre Prophète bien-aimé (saw) ! !!!!!

En ce qui concerne les Mawlid, certains disent : “Nous ne faisons de bonnes actions que dans le mawlid, qu’y a-t-il de mal à cela ? Est-ce à Haraam de lire le Coran et d’apprendre à connaître notre bien-aimé Prophète (saw) ? On ne fait que des bonnes actions dans le mawlid ! Comment ça peut être mal ?!”

Ceci peut facilement être réfuté de deux façons :

Premièrement, regardons les péchés commis sur le Mawlid :

Tout d’abord, vous ne faites pas que de bonnes actions dans le mawlid. Il y a de nombreux péchés commis pendant le Mawlid, dont les suivants :

Bien que s’il vous plaît noter que j’ai seulement énuméré et donné des descriptions très courtes entre les péchés et les événements mawlid pour minimiser la longueur de l’article. Notez également que, selon le pays, le niveau de ces péchés diffère, certains s’adonnent à toutes les activités suivantes, et d’autres à la plupart des péchés suivants :

a) Votre décoration de vos masjids. Le Prophète dit : “Je n’ai pas reçu l’ordre de décorer les masjids.” [Abu Daawood d’Ibn’Abbaas]. Maintenant, allez à n’importe quel Masjid et vous verrez à quelle distance de la Sunnah ils sont allés. Vrai sont les paroles de Hassaan ibn’Atiyah (ra) qui a dit : “Aucun peuple n’introduit l’innovation dans sa religion, mais une quantité équivalente de Sunnah lui sera enlevée.” Al-Laalkaa’i in Sharh Usool I’tiqaad Ahl as-Sunnah wal-Jamaa’ah] Non seulement décore le chemin des masjid d’après ce qu’il (les scies) a enseigné, mais il est aussi extravagant, et “Il (Allah) aime pas Al-Musrifûn (ceux qui perdent par extravagance)”. [al-A’raaf 7:31] Incroyable comme ces gens lisent le Coran, mais il va bien au-delà de leur collier !

b) Vos’chants de louange’ qui sont pleins de shirk et de kuffr.

c) Le dérangement causé aux maisons voisines où les masjids ont un haut-parleur à l’extérieur du masjid causant de l’agacement. “Mais nous ne récitons que le Coran”, vous dites ? Le Prophète dit : “Chacun de vous se souvient d’Allah, alors ne vous dérangez pas les uns les autres et n’élevez pas la voix en récitant le Coran”. [Abu Daawood d’Abu Sa’eed]. Adoptez les enseignements de celui que vous prétendez aimer !

d) Votre perturbation de la circulation de la communauté en bloquant les routes pour permettre à la marche ” bénie ” de continuer. Une marche qui nuit à la da’wah comme si c’était évident pour les intellectuels. Il nous est même interdit de réciter le Coran à haute voix de telle sorte qu’il dérange les autres, alors pourquoi ne pas marcher dans la rue en criant des slogans en ourdou prétendant que c’est du da’wah aux non-musulmans ?!

e & f) Instruments de musique et mixage libre. Une recherche rapide sur YouTube montre à quel point de tels rassemblements deviennent laxistes. Et les preuves pour la musique et le free-mixing étant Haraam sont si évidentes, je ne vais en mentionner aucune. Si vous croyez que la musique et le free-mixing est Halaal, alors je n’ai aucune idée du genre d’amour que vous prétendez avoir pour le Prophète (scies). Le véritable amour est d’apprendre ses enseignements et de les adopter dans votre vie.

Deuxièmement : Votre violation de la Sunna du Prophète (saw)

Cependant, même si vous avez esquivé tous les péchés ci-dessus, et que tout ce que vous faites est de réciter le Coran et de rassembler vos Masjids en écoutant les discours, vous péchez toujours pour avoir violé la Sunna du Prophète (saw) !

Par exemple : Faire Nafl en Fajr a été interdit[Saheeh Muslim, de Hafsah, Ibn’Umar, Abu Hurayrah et autres].

Les paroles exactes du Prophète (scies) étaient : “Ne jamais faire Naafilah après le lever du jour, sauf les deux (prieur-Sunnah Rak’ahs de l’aube Salaat)”. At-Tirmidhi cite un ijmaa’ (consensus) sur ce point. Voir Jaami’ At-Tirmidhi 2/280].

Sa’eed Ibn Al-Musayyab (un Taabi’ee de haut rang) a vu un homme faire Salaat après l’aube briser plus de deux Rak’ahs, faisant de longs Rukoo et de longs Sujood. Sa’eed lui a ordonné de ne pas faire Naafilah après l’aube. L’homme se demandait:’Allah me punirait-il d’avoir exécuté Naafilah?’. Sa’eed répondit:’Non, mais pour avoir violé la Sunna du prophète’.

[Saheeh. Raconté par Abdur Razzaaq dans “Al-Musannaf” (n° 4755), Ad-Daarimee dans “As-Sunnan” (1/116) et Al-Baihaqee dans “As-Sunnan Al-Kubraa” (2/466)].

Ici, nous voyons Sa’eed Ibn Ibn Al-Musayyab réprimander un homme pour avoir violé la Sunna du Prophète (scie), même si l’acte qu’il faisait était une bonne action en soi. Et je vais donner trois autres exemples pour prouver mon point de vue :

Exemple 1 : Puis-je prier Salaah après Asr ? Si vous dites ” non “, puis-je répondre en disant : ” Mais je ne fais que lire salaah ! Qu’est-ce qu’il y a de mal à ça ?”?

Exemple 2 : Puis-je lire le Coran si je suis junoob (dans un état d’impureté majeure nécessitant ghusl) ? Si vous dites ” non “, puis-je répondre en disant : ” Mais je ne fais que lire le Coran ! Qu’est-ce qu’il y a de mal à ça ?”?

Exemple 3 : Une femme qui a ses règles peut-elle jeûner ? Si vous dites ” non “, peut-elle répondre en disant : ” Mais je ne fais que jeûner ! Qu’est-ce qu’il y a de mal à ça ?”?

Conclusion

Nous pouvons donc maintenant facilement réfuter l’argument des innovateurs qui, lorsqu’on les réprimande pour le mawlid, disent “Mais nous ne faisons que de bonnes actions”. Premièrement, ils ne sont pas ” seulement ” en train de faire de bonnes actions, et deuxièmement, leurs actions sont fondées sur la violation de la sounnah du Prophète, de sorte qu’ils sont rejetés, comme il l’a dit, ” Quiconque fait une action qui n’est pas conforme à notre affaire (l’Islam), la fera rejeter “. [Muslim Saheeh]

Manger de la nourriture distribuée à l’anniversaire du prophète (saw) (Mawlid)

Mais la plupart de ce que ces innovateurs font ce jour-là, c’est de faire des aliments de toutes sortes, de les distribuer et d’inviter les gens à manger. Si un musulman se joint à cette action, mange leur nourriture et s’assoit dans leurs rassemblements, alors sans aucun doute il participe à maintenir l’innovation vivante, et coopère en cela, et Allah dit :

Entraidez-vous dans l’accomplissement des bonnes oeuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. Et craignez Allah, car Allah est, certes, dur en punition!

[al-Maa’idah 5:2]

D’où les fatwas des érudits affirment que c’est Haraam de manger de la nourriture qui est distribuée ce jour-là et dans d’autres festivals innovants.

La question suivante a été posée à Cheikh Ibn Baaz à Majmoo’ al-Fataawa (9/74) :

Quelle est la décision concernant la viande abattue pour les Mawlid ?

Il a répondu :

Si elle est massacrée (en sacrifice) à celui dont on fête l’anniversaire, alors c’est une grande esquive, mais elle est massacrée juste pour être mangée, il n’y a rien de mal à cela. Mais il ne doit pas être mangé, et le musulman ne doit pas assister (à la fête), afin de les dénoncer en paroles et en actes, à moins qu’il n’y assiste pour les dénoncer sans se joindre à eux pour manger ou autre chose.

Laisser un commentaire