Article

Le savant saoudien Sh Abd Al-Aziz Fawzan aurait été arrêté pour un tweet.

Le savant saoudien Sheikh ʿAbd Al-Aziz Fawzan aurait été arrêté à la suite de ses derniers tweets.

Sheikh Fawzan est un érudit islamique et auteur qui réside en Arabie Saoudite. Il est professeur de jurisprudence comparée (Fiqh Muqāran) à l’Institut supérieur de jurisprudence comparée de l’Université islamique Imam Muhammad bin Saud, membre du Conseil de la Commission des droits de l’homme, ancien chef du Département de jurisprudence comparée et ancien chef du Département des études islamiques de l’Institute of Islamic and Arabic Sciences à Washington.

Le Cheikh est également le Superviseur Général du site islammessage.com.

Le groupe de plaidoyer ” Mu’taqilī al-Ra’ī ” ou ” Prisoners of Conscious ” a tweeté :

“Il nous est confirmé que les autorités saoudiennes ont arrêté le Dr Abd Al-Aziz Fawzan, professeur d’université à l’Institut supérieur de la magistrature, en raison d’un tweet dans lequel il a exprimé son opinion sur la répression des cheikhs et des prédicateurs.

Le cheikh a récemment twitté sur Twitter des déclarations dont les commentateurs ont suggéré qu’elles indiquaient des pressions exercées sur lui par les autorités saoudiennes.

Le 18 juillet, le cheikh a envoyé un tweet :

“La guerre entre les amis du Très Miséricordieux (Allah) et le diable se poursuit depuis l’arrivée d’Adam et Iblees sur terre. Et ses ennemis parmi les incrédules et les hypocrites ont depuis mené une guerre contre notre religion, nos valeurs et nos nations avec tout à leur disposition et à tous les niveaux.

C’est comme Allah le dit:’Ils ne cesseront pas de vous combattre jusqu’à ce qu’ils vous fassent revenir de votre religion, s’ils en sont capables’. (Coran 2:217)”

Puis, le 21 juillet, il a envoyé un tweet :

“A ceux que j’aime partout, souvenez-vous de moi dans vos prières et Allah est suffisant pour nous et Il est le meilleur disposé des affaires.”

L’arrestation du cheikh fait suite à la nouvelle récente de l’arrestation du cheikh Safar al-Hawali et de trois de ses fils le 12 juillet, quelques jours après la publication d’un livre, attribué au cheikh, dans lequel il donnait des conseils à la famille dirigeante et au Conseil des chercheurs principaux proches de la monarchie.

Les autorités saoudiennes ont arrêté des dizaines d’universitaires et de militants dans ce qui est considéré comme un changement significatif de la politique intérieure. Ces mesures ont été qualifiées par certains de précurseurs de l’introduction de lois plus laïques. Parmi les dizaines d’éminents savants, militants et universitaires arrêtés par les autorités saoudiennes figurent Cheikh Salman al-Awda, Cheikh Awad al-Qarni, Cheikh Mohammad Musa al-Sharif, Cheikh Muhammad Saleh al-Munajjid et Cheikh Abdul Aziz at-Tarefe.

Laisser un commentaire